Burgsdorf-Namibie

Burgsdorf-Namibie
30 décembre, sous oxygène à 4500 m, le désert à perte de vue.

vendredi 29 janvier 2010

le retour ...

Vue de la fenêtre a Lyon
vue de la cour en Namibie
Vue de l'atelier en Namibie
Vue de la chambre en Namibie

Ya pas photo :-))

A l'heure ou Patrick se prépare a prendre l'avion pour rentrer j'adresse ici un grand MERCI à Gil Souviron sans qui cette belle Aventure n'aurait pu exister...
je pense a tous les pilotes qui sont revenus avec le plus beau vol de leur Vie et la grande joie qui a suivie....

Éric heureux !
bons vols Jean Charles !
Fred

dimanche 24 janvier 2010

Tiens bon Fred


Fred parle dans ses derniers messages d'une possible belle journée météo le 25, c'est le dernier jour volable pour lui, Fredo et Jean Marc encore sur place. C'est tout ce qu'on vous souhaite les gars, et dommage que l'oxygène soit interdit sur le vol du retour, parce qu'une bonne grosse bouffée ne ferait pas de mal avant l'ouverture des portes à l'arrivée en Europe.


Fred et François en train de tester le nouveau Dolly construit début Janvier.


(détail) : "Huu Cocotte". Une trop longue exposition à l'aérologie Namibienne peut nuire à la santé mentale.

Alors heureuse ?


J'avais oublié de publier celle-là...
On comprends pourquoi Bonobo a le blues depuis son retour.

Dur le retour

Les Suisses nous avaient prévenu, le retour dans le froid et la grisaille de l'Europe est un peu violent. Billet de retour vers la France plantés à cause d'Air Berlin, on a réussi à rajouter un peu de piment en se plantant sur le numéro de la place de parking de la voiture de Phiphi à l'aéroport de Munich (donc 30 mn à errer dans des parking géants qui se ressemblent tous), puis Phiphi à réalisé que son plafonnier était resté allumé depuis décembre. Batterie totalement vide, sur une voiture japonaise bourré d'électronique (presque une heure pour comprendre comment la redémarrer avec des câbles). Départ de Munich à 20h30, puis pittoresque traversée de la Suisse de nuit sous la neige à 90 km/h, nous avons posé François à Annecy à 4 h du mat (et arrivée à Grenoble après 5 h).

Merci Fred pour avoir pris le relais, la retouche Photoshop n'est pas au niveau mais le coeur y est.

20 h Après avoir cherché la voiture de Phiphi dans les parkings comme Charly sur un paquet de céréales, nous découvrons qu'il n'y a plus de batterie. Miam le retour


Arrivée à Annecy près de 8 h plus tard, il fait -2° et il y a une plaque de 5 m de verglas devant chez François. Mmm




samedi 23 janvier 2010

Vianney tu es indécent !!!

OH ! Vianney les femmes de chambres ont retrouvé ton slip ...
je le mets dans ma valise
tu ressemble de plus en plus à Bonobo
il est vrai que 3 semaines dans la même chambre ça laisse des traces ...
sans rancunes
Fred Pignet

dimanche 17 janvier 2010

Berend dans son jardin


Berend est un enfant du village, il est toujours souriant, et gambade dans la savane pieds-nus à la vitesse de l'éclair.

Fred sous les Cunimbs à la poursuite du record

En live de la ferme, nous sommes tous au sol sauf Fred qui veut tenter un record de vitesse sur un triangle de 100 km, malgré la grosse instabilité qui s'installe.
Il a décollé vers 12h30 avec Bonobo et François, qui ont volé 30 mn avant de rentrer, "grosse dégueulante et masse d'air très instable". On appelle ça la sagesse.
Fred de son côté est à bloc et va enchaîner 3 branches de 33 km. Je rajoute des infos au fur et à mesure... Stay tuned.

13h35
"Romain de Fred, je suis à 1800 m au dessus du GamePark, je vais essayer de rejoindre la route C14 j'ai bon espoir" (1800 m ça fait 400 m sol)

13h40
"Romain de Fred, je me pose à 2 km à l'Est de la route, 16 km de Burgsdorf"
(En gros, il pose au milieu des Gnous, des Oryx et des Springboks. Si il sympathise avec des phacochères, promis on fait une photo)

14h, Romain et JPaul Rozoy sont en train de contourner le Gamepark pour retrouver Fred. Les pluies de la nuit dernière ont complètement inondé le Pad et une partie du Gamepark qui est à côté. Il y a des flaques de 50 m de long, et les traverser même avec un gros 4X4 est très risqué.



François en remorqué derrière Edouard. Bizarre ces nuages lenticulaires dans le fond, non ?

Fred le gladiateur avant d'affronter les éléments.
"Avé César, ceux qui vont prendre du +4m/s dans le cul te salut"

Le déco de Fred

Après avoir largué plutôt bas, on croit que Fred va se poser, puis il attrape un thermique à 100 m sol qui finit à +4m/s


301 km en triangle FAI pour Jacques Bott

Hier alors que j'écrivais la dernière news, Jacques était encore en l'air en train de fuir les Cunimbs. Il a finalement posé sur une piste-aérodrome de Maltahohe alors que l'orage grondait au-dessus de nos têtes à la ferme. Il boucle un triangle FAI de 301 km avec son Swift en slalomant un peu entre les Congestus, un oeil sur ses varios et l'autre sur les nuages qui grossissent à la vitesse des champignons atomiques à partir de 15 h en ce moment.

Jacques et son Swift

Jacques croisé au Sud à 13 h 15, le ciel est encore bleu mais ça va très vite changer en remontant au Nord


Fredo Salviat, Pascal Lanser et Jacques Bott fête le beau vol technique du jour.

Fritz et Berend dans les dunes

Hier soir dans les dunes proche de la ferme. Berend, 6 ans, nous suit pieds-nus pendant une heure au milieu des épines, des cailloux tranchants et des animaux sauvages et il galope deux fois plus vite que nous en rigolant. Démo de roues avec Fritz, un autre enfant du village de 14 ans.


video

samedi 16 janvier 2010

Raté

A la seconde ou j'écris ça, nous sommes presque tous rentré à la ferme, Jacques Bott et Carlos Punet sont encore en l'air et vont se poser sur l'aérodrome de Maltahohe à 20 km au Nord.
Les éclairs pètent partout, il va pleuvoir 1 mètre dans la minute à venir sur la ferme.
La journée a été très technique et fatigante, on est parti dans un ciel bleu sans un seul Cum puis une belle session de saute-mouton vers le Sud avant de retrouver à nouveau du bleu profond, des thermiques qui faiblissent et des plafonds difficile à faire vers 70 km au Sud. Nous décidons de faire demi-tour, l'Ouest ne semble pas très avenant, nous craignons de nouveaux sur-développements comme hier, le temps de revenir vers le Pad presque tous les pilotes sont épuisés et se posent après 4 h de vol.

"Salut les filles". Jacques Bott concentré avant le déco.

De passage vers le point d'eau au bout du Pad. on va pas virer les locales non plus...

Jacques Bott avec son Swift croisé à 60 km au Sud

Pascal Lanser, posé avant le grain qui grossit dans le fond

On dirait qu'il va pleuvoir...

Une belle journée au programme, dernière cartouche

Grosse agitation au petit déj, il semblerait qu'on puisse avoir plus de 4000 m de plaf, un léger Nord en début de vol qui tourne à l'Ouest dans l'après-midi. Carlos Punet est en train de déclarer à l'avance une tentative de 390 km en aller-retour vers le Sud (Goageb, presque à 200 km de notre ferme), on va essayer de partir en petit train (je prends un lasso et je vais m'attacher à sa quille !).
Une crainte cependant sur un peu de Nord qui subsiste très au Sud, on risque de galèrer après avoir fait demi-tour.
Des news ce soir, croisez les doigts pour nous tous.

vendredi 15 janvier 2010

Vols du 15 janvier

La météo est de plus en plus technique à analyser, on fait un mix des prévis émagrammes (basé sur des extrapolations) et de différents sites, mais il y a souvent des erreurs, d'où de grandes déceptions. Ce matin, nous sommes plutôt motivés, mais au moment de décoller sur le pad les thermiques sont très faible. Je traîne à décoller, ça n'est pas une journée à record, et je pars presque le dernier à 12h15. Départ sympa, puis je manque de me poser au milieu du GamePark. Je pars derrière un groupe en route vers l'Ouest, aux portes du désert de Namib, c'est magnifique et nous tournons une première balise à Beta, 60 km vers l'Ouest. Le ciel me paraît vite changeant, je décide de rentrer à la ferme. En quelques minutes alors que je rentre vers l'Est un Congestus surdéveloppe, un rideau de pluie apparaît, je pense d'abord le contourner par le Sud mais j'entends JMarc Troussard et Pascal Lanser annoncer qu'ils vont se poser immédiatement, ils ont déjà vu 2 éclairs. Je flippe et décide de poser aussi. Problème, je suis à plus de 3000 m et même en partant plein pot vers l'Ouest je continue de monter en ligne droite. Sueurs froides, mes potes au sol me rassure et me disent de continuer droit vers le désert ou le ciel bleu m'assure une descente en douceur. Je tombe soudain sur une grosse dégueulante à -4m/s, pas de temps à perdre j'enroule de 3000 à 300 m sol, je retourne vers l'atterro de Pascal Lanser et me pose dans 20 km/h de vent à 10 km d'un beau cunimb qui explose.
Fred Pignet en forme se fait un bon triangle vers le Sud tout seul, Clemens pose à Beta avec Bonobo (de retour d'une super branche sur le désert avec François Isoard). Carlos Punet et Fredo Salviat réussissent à contourner les Cunimb et à rentrer au pad, Gunter est posé à 50 km dans le Sud. Phiphi Wagnon est victime de galère radio au déco, après 3 tentatives de réparation alors qu'il s'apprête à partir JMarie Varnier se met un shoot en décollant que un chariot, il va l'aider et abandonne le vol du jour. Jean Marie souffre d'une épaule, résultat d'un trop grande incidence de son aile sur le chariot. Ouille.

Les portes du désert de Namib

Beta, mini village de 3 maisons posés dans le désert.

C'est pas Mururoa, c'est juste un Cunimb de Namibie qui se déverse.
(c'est celui qui nous motivera à nous poser rapidement...)

Un autre Cobra du Cap croisé sur la route du retour. C'est le 5ème en 5 jours...

jeudi 14 janvier 2010

Serpent dans les dents

La météo est mauvaise, mais les perspectives prometteuses pour la fin de semaine. Difficile de savoir, mais on y croit. Côté "Chasse et Pêche", Edouard s'est fabriqué un collet avec une latte de delta de 120 cm, un cable et un domino électrique. Il faut quand même approcher le cobra à un bon mètre. Il est parti ce matin avec des enfants du village pour se promener avant de tomber sur ce serpent mortel à 2 km de la ferme. Hier, c'est contre une tente que le personnel du lodge ont trouvé un autre cobra du Cap, et il parait que les femmes du coin essayaient de lui marcher sur la tête tout juste chaussés de tongues. Il y a un livre qui traîne ici sur les différentes espèces de serpents qu'on peut croiser dans le pays, le cobra du Cap (jaune ou jaune tacheté) est très répandu par ici, mais le pire de tous est le Black Mamba, qui ne vous laisse que 5 mn avant que son venin ne vous donne des convulsions et vous empêche de respirer. A moins de se faire piquer devant l’accueil d’un hôpital, pas beaucoup de chance de survie.


Cobra du Cap

Cobra du Cap attrapé à l'ancienne

Cobra pas prêt d'oublier la tête d'Edouard juste après avoir été relâché

Edouard et son collet

Un câble, un domino et une latte !

Cobra du Cap jaune tacheté, croisé hier entre les fermes de Burgsdorf et Moreson


Cobra cracheur, photo prise par JP Rozoy à travers la vitre de sa voiture (bien vu !)

Une pensée

Une pensée pour Jean Charles Balembois en ce jour.
Nous nous associons à tous ceux qui ont pu être présents à la cérémonie d'adieu à Gourdon de notre compagnon de vol.



Elisabeth, une petite locale de Burgsdorf hier soir devant sa maison

mardi 12 janvier 2010

Plafs à 5000 et ciel bleu ?

Ce week end, nous avions cru voir une journée à record se profiler pour aujourd'hui mardi, puis hier on a compris que les plafs ne seraient pas très haut finalement et le vent gênant. Nous sommes quand même partis avec des idées de triangle de 400 km en tête, déco à 11 h dans du bleu avec les premiers cums, puis le ciel se charge mais les thermiques sont bizarres, faibles ou alors hachés et violents. Je m'emballe un peu trop vite et avance un peu trop vers le Sud, je prends du -4 m/s et je me retrouve par terre après 50 km de vol. Jean Paul me récupère avec la voiture et nous allons chercher Bonobo, Carlos, Clemens et Phiphi qui sont tous à 20 km de là.

François Isoard est posé à l'Ouest, il est parti dans ce coin avec Jean Marc Troussard et Fredo Salviat (Fredo est le seul à rentrer).

Pascal pose à 100 km au Sud alors qu'un orage se forme et il se prend la grêle au sol, puis des trombes d'eau qui forment des flaques de 40 m au sol. Fred Pignet et Jacques Bott sont encore en l'air et fuient l'orage en remontant vers le Nord, Fred abandonne pour se poser à 75 km et Jacques qui se fait des frayeurs en l'air réussit à rejoindre le Pad (il s'est retrouvé avec les aérofreins sortis en ligne droite à monter à +3m/s, le nuage commençait à tirer fort derrière lui).

Ce soir le ciel est apocalyptique. Nous avons regardé au loin des orages qui pétaient, avec 1 éclair toutes les 3 secondes. C'est l'Afrique !


Alors que je finis de plier mon aile, les nuages s'affolent au loin (c'est le coin ou se trouve Jacques avec son Swift, il va patienter 1h30 entre deux fronts avant de décider de son retour)


20 h, le ciel s'embrase côté Ouest alors qu'il continue de charger à l'Est, les orages vont péter au loin toute la nuit.

27 photos d'animaux par Edouard Oliviero




Edouard est pilote remorqueur, c'est lui qui nous fait décoller derrière son ULM, mais il a une autre passion, les animaux (et pas seulement avec du sel et bien cuits). Il va survoler régulièrement le parc de Burgsdorf dès 6 h du mat pour voir les zèbres, et il passe presque tous les après-midi à chercher d'autres animaux autour de la ferme.
Voilà un lien vers 27 images les plus insolites qu'il a fait ce dernier mois.





Nama, le jardinier de la ferme debout sur une branche en train d'essayer de déloger un cobra mortel avec un lance-pierre...

Le cobra amateur d'oeufs perché dans un arbre au dessus de la tente où dormaient les espagnols hier.


Un lézard local...

...et le Quad garé à côté pour donner une échelle de la chose (1m50 env). Edouard a fabriqué un lasso avec un câble et une latte de delta.